Maladies des voies urinaires - calculs urinaires

18 mars 2019 de Paolo Zambianchi

Le chien Bello doit sortir de plus en plus souvent pour uriner, maintenant même pendant la nuit. Mais ensuite, il expulse très peu de pipi et, quand il le fait, il gémit. Parfois, des traces de sang sont également présentes dans les urines. Il est évident que Bello ne va pas bien. Qu'est-ce qui se passe? Pour en savoir plus sur les maladies des voies urinaires et les calculs urinaires, lisez le texte suivant.

Même le chat Max ne va pas bien du tout. Pendant deux jours, il n’a jamais réussi à uriner dans son bac à litière. Entre-temps, la situation est en train de s'aggraver.

Calculs urinaires

Les calculs urinaires, ou urolithes, sont des formations minérales qui assument une grande variété de formes et de tailles. Selon leur composition, ils peuvent être mous et sablonneux, ou durs, ronds et parfois très pointus. Parfois, ils contiennent également des composants organiques tels que des cellules ou des bactéries.

Les calculs se forment généralement lorsque l'urine étant trop concentrée, les minéraux ne peuvent plus se dissoudre. On parle donc de "sursaturation", en raison d'une absorption d'eau insuffisante (surtout chez les chats) ou lorsque l'alimentation présente un apport déficitaire de certains minéraux (lien ionique entre anions et cations).

Calculs de struvite

  

Constitués de phosphate hydraté d'ammonium et de magnésium, ils se forment par une absorption excessive d'azote, de phosphate et de magnésium et/ou lorsque les aliments alcalinisent l'urine. Très souvent, ils surviennent chez les chiens en même temps que des infections bactériennes de la vessie. Les calculs de struvite sont le type de calcul le plus courant chez les chiens (60%) et le deuxième le plus courant chez les chats.

Calculs d'oxalate de calcium

Les aliments pour animaux qui acidifient l'urine, en particulier ceux qui sont riches en calcium, en vitamine D3 et en protéines (aliments riches en tissu conjonctif), favorisent la formation de ces calculs. La rhubarbe, la betterave, la carotte ou la côte de bette peuvent également contribuer à la formation de ces calculs, qui sont les plus courants chez les chats et les deuxièmes les plus courants chez les chiens.

Calculs de purine

   

Ces calculs sont relativement rares par rapport aux deux mentionnés précédemment. Ils sontprovoqués par une dégradation insuffisante de l'acide urique dans le foie. Ainsi, une trop grande quantité d'acide urique pénètre dans l'urine, ce qui peut entraîner la formation de calculs. Génétiquement, cela se produit chez les Dalmatiens et les Bouledogues. Aussi les maladies du foie peuvent provoquer ce type de calculs, chez les chiens comme chez les chats.

Calculs de cystine

Ils se forment chez les chiens et les chats et sont composés de cystine et d'autres acides aminés, en particulier dans les teckels, les basset hound, les yorkshires, les terriers et les chihuahuas.

Les urolithes se produisent principalement dans la vessie, tandis que les calculs rénaux sont plus rares et très souvent représentent une coïncidence sans symptômes.

Quels animaux sont sujets aux calculs urinaires?

Si nous regardons l'anatomie des animaux mâles et femelles, nous remarquons immédiatement que l'urètre des mâles est significativement plus long que celui des femelles. De plus, il doit passer à travers plusieurs courbes et rétrécissements (os du pénis), alors que celui de la femelle a un diamètre plus grand que celui du mâle.

Par conséquent, en général, les mâles sont plus sujets aux calculs que les femelles, alors qu'avec les calculs de struvite, c'est exactement le contraire : les femelles de 1 à 2 ans ont un risque beaucoup plus élevé que les mâles. Chez les chiens, 80% des animaux présentant des calculs de struvite sont des femelles.

Les chats proviennent de zones désertiques et couvrent principalement leurs besoins en eau par la nourriture. S'ils sont nourris exclusivement avec des aliments secs, ils compensent généralement le manque d'eau de manière insuffisante, en ne buvant pas assez. Cela entraîne une plus grande concentration d'urine et augmente le risque de formation de calculs. Toutefois, cela ne signifie pas que les aliments secs soient nocifs.

Symptômes

Les symptômes dépendent fortement du nombre, de la nature et de l'emplacement des calculs dans les voies urinaires. En raison de leurs bords tranchants, la présence de calculs provoque presque toujours une cystite, qui se manifeste par la présence de sang dans l'urine et une miction fréquente et douloureuse. Les chats vont de plus en plus souvent dans leur bac à litière, sont agités, parfois crient et se grattent. Plus souvent que les chats, les chiens souffrent également d'infections bactériennes de la vessie.

Tant que la miction est possible, les animaux présentent des symptômes tels que la perte d'appétit, la fatigue ou la fièvre. Par contre, lorsqu’un calcul bloque l'urètre, le pronostic s'aggrave car l'urine stagne dans la vessie, ce qui est très douloureux. Plus tard, les reins peuvent également être affectés par l'eau stagnante ; les substances urinaires telles que l'urée et l'équilibre des électrolytes, en particulier le potassium, sont altérées et le corps commence à s'empoisonner. Trop de potassium dans le sang peut entraîner une insuffisance cardiaque et, dans les cas extrêmes, la vessie ou l'urètre peuvent éclater.

Si une occlusion urétrale n'est pas détectée à temps et n'est donc pas traitée le plus rapidement possible, l'organisme entier est endommagé et les prévisions de survie deviennent rapidement négatives.

Ainsi, si un chien a besoin de faire constamment pipi et ressent de la douleur en urinant, ou si un chat va constamment dans son bac à litière, les points suivants doivent être observés :

  • L'animal peut-il encore uriner ? Si ce n'est pas le cas, rendez-vous immédiatement chez le vétérinaire !
  • Y a-t-il des symptômes tels que perte d'appétit, fièvre, douleur ?
  • Les pattes sont-elles froides et en même temps l'animal est apathique et en état de léthargie ? Rendez-vous immédiatement chez le vétérinaire !

Avec les chats vivant également à l'extérieur, il est plus difficile de reconnaître plus tôt les symptômes, surtout lorsque les animaux n'utilisent pas la caisse pour les besoins de la maison. Il faut donc bien observer l’animal au quotidien, afin de détecter même de petits changements de comportement ou de santé.

Thérapie et prophylaxie

Le traitement dépend du type de calcul et si l’animal peut encore uriner ou pas. Si la miction n'est plus possible, on peut essayer de dissoudre le calcul à l'aide d'une sonde vésicale, puis rincer la vessie pour enlever d'autres calculs ou débris sablonneux. Toutefois, souvent un retrait par une opération chirurgicale est nécessaire, car plus tôt on arrive à enlever les calculs, le mieux c'est.

Si l'état général n'est pas complètement ou seulement légèrement altéré et que la miction régulière est assurée, on peut essayer de dissoudre les calculs à l'aide d'un régime alimentaire et de médicaments appropriés. Cependant, cela ne fonctionne pas avec les calculs de struvite, qui doivent toujours être enlevées par voie chirurgicale. Pour pouvoir choisir la bonne composition de la nourriture, il est également essentiel de faire analyser les calculs.

Inconvénients de la dissolution : Il faut des semaines ou des mois pour qu’elle puisse avoir du succès. Pendant cette période, le propriétaire doit être très strict avec l'alimentation et soumettre l'animal à des contrôles réguliers.

De plus, la dissolution ou la formation de calculs dépend du pH : les calculs de struvite se forment dans un environnement alcalin et, pour les dissoudre, l'urine doit être acidifiée ; cependant, un pH acide favorise la formation de calculs d'oxalate de calcium. Dans le pire des cas, en soignant des calculs de struvite, des calculs d'oxalate de calcium peuvent se former : donc, même si les calculs sont enlevés par intervention chirurgicale, un régime alimentaire adéquat reste essentiel.

Une absorption d'eau suffisante est très importante dans la thérapie et dans la prophylaxie pour prévenir une nouvelle formation de calculs, parce qu'elle rend l'urine moins concentrée. En particulier, les chats bénéficient clairement de la consommation d'aliments humides, car leur teneur en eau est d'environ 80%. Si les chiens sont nourris uniquement avec des croquettes, elles doivent être trempées dans de l'eau (au moins 3 fois plus leur volume).

Si votre chien ou votre chat a souffert de calculs urinaires, vous devriez effectuer régulièrement des contrôles, même si l’animal ne présente plus aucun symptôme. Un point critique peut être un changement dans l'alimentation : même dans ce cas, les contrôles doivent être effectués tous les 3-6 mois.

<  Vers l'aperçu

Catégories

Derniers articles

Herboristerie

29.07.2019 de Paolo Zambianchi

Vers l'article

Attention aux épillets

19.07.2019 de Paolo Zambianchi

Vers l'article

DÉGUSTATION GRATUITE

Commander